CONSTRUCTION D’UNE MAISON DES LYCEENS

EREA Raphaël Elizé, 72320 Changé

Maîtrise d'ouvrage

Région des Pays de Loire

Architecte associé

Fabienne Paumier
Pièces Montées

Économiste

Boutier & Associés

BET HQE

SCE

BET thermique

CALLU

BET structure

FLK

Surface

300 m² s.h.o.n

Calendrier

Concours 2011

Coût

718 000 € H.T.

Les lycéens et les collégiens de l'EREA de Changé passent pour la plupart, la semaine entière dans l'environnement architectural et paysager de l'établissement (les internes).

Les espaces extérieurs sont vastes et généreux en plantations et aires de détente.

L'atmosphère architecturale des locaux renvoie à une typologie très scolaire, selon les standards des années 70.

Ces enfants ont besoin d'une prise en charge éducative rapprochée et manquent aujourd'hui d'espaces conviviaux pouvant les installer dans une atmosphère rassurante.

L'environnement pavillonnaire situe l'établissement dans un quartier d'habitat individuel. Ces différents constats ont orientés rapidement le projet vers une typologie de "maison", permettant aux jeunes de se situer immédiatement dans un autre univers que celui de "l'école". Ce parti a également le mérite de " s'accrocher " au parcellaire et à l'image des maisons environnante. Le projet se positionne clairement dans un rapport de " domesticité " tendant à gommer l'aspect institutionnel et collectif de l'établissement.

Le projet propose 2 "maisons" distinctes, une pour les collégiens et l'autre pour les lycéens. Le foyer des lycéens bénéficie en plus d'un accès indépendant comme demandé au programme et sa terrasse dédiée au sud.

L'ensemble se présente frontalement dans la perspective de la cour de récréation, accentuant son identité propre et facilitant la surveillance. Chaque volume fonctionnel affiche sa particularité par l'emploi d'un matériau singulier dans un dessin formel très simple. Le matériau se retourne de la toiture aux murs : tuile mécanique, bac acier, zinc, verre structurel.

La façade sud valorise l'ensoleillement des pièces toutes traversantes et offre des espaces extérieurs tranquilles, clos pour les lycéens et l'espace repas. Terrasse, jardin d'agrément et potager, s'organisent dans un dessin reprenant la logique parcellaire pavillonnaire proche. Les usagers devront s'approprier cette idée pour développer le projet d'aménagement. Au nord, les abords immédiats créés viennent en couture avec la cour de récréation, tel un lieu intermédiaire. L'empathie envers les usagers, tant les jeunes que les éducateurs a guidé la conception pour se situer au plus près des besoins pour le bien-être de chacun. (Texte Fabienne Paumier)

Photo portfolio
Vignette portfolio 1 Vignette portfolio 2 Vignette portfolio 3 Vignette portfolio 4 Vignette portfolio 5 Vignette portfolio 6 Vignette texte